Lexique

Corps calleux

Définition

Zone du cerveau réunissant les deux hémisphères cérébraux et constituée desubstance blanche (grande commissure).
Les atteintes touchant le corps calleux peuvent être d’origine : inconnue (agénésie = arrêt partiel ou total du développement du corps calleux), infectieuse (comme la syphilis), tumorale dégénérative (maladie de Marchiafava Bignami), alcoolique.

Anatomie

Cette commissure se présente transversalement et est située au fond de la scissureinterhémisphérique (entre les 2 hémisphères) au-dessus des ventricules latéraux (petites cavités situées dans le cerveau et contenant le liquide céphalorachidien).
Le corps calleux est constitué par les fibres transversales qui relient les deux hémisphères.

Le corps calleux est constitué de trois parties : une extrémité antérieure (en avant) de forme incurvée, appelée également genou, un tronc, une extrémité postérieure(en arrière) de forme renflée : le splénium, appelé également bourrelet.

Physiologie

Le corps calleux permet à chaque hémisphère cérébral d’exercer en permanence une action soit excitatrice, soit inhibitrice (selon les situations) sur l’hémisphère cérébral opposé.

Septum Pellucidum

Définition

Membrane fine, en position verticale, constituée de deux feuillets de forme triangulaire, qui sépare la ligne située au milieu des cornes antérieures (partie avant) des ventricules latéraux du cerveau.
Les ventricules du cerveau (ou ventricules cérébraux) sont situés dans l’encéphale (système nerveux compris dans le crâne).

Anatomie

En regard de la nomenclature internationale, cette structure reçoit la dénomination de « septum Pellucidum», du latin : cloison transparente.
En anglais, le terme de «septum lucidum » est fréquemment utilisé.
La littérature fait état d’autres appellations comme : septum post-commissural, septum supra-commissural ouseptum gliosum.
Le septum Pellucidum est défini comme une cloison verticale qui s’étend, de haut en bas, de la face inférieure du tronc du corps calleux à la face supérieure du rostre du corps calleux et à la face supérieure des fornix et, d’avant en arrière, de la face postérieure du genou du corps calleux aux corps du fornix (1).
Ce septum est composé de deux feuillets (les laminae) séparés par une cavité : lecavum septi pellucidi, encore appelé 5e ventricule, qui se prolonge vers l’arrière parle cavum vergae.
Chaque feuillet participe à la paroi médiale des ventricules latéraux.
Il était classique de dire que le septum Pellucidum n’a pas de rôle fonctionnel particulier.
Cette affirmation est à réviser à la lumière d’études récentes qui démontrent que cette petite structure médiane représente un maillon important du système limbique par les relations nerveuses étroites qu’elle entretient avec l’hippocampe et l’hypothalamus.
Ceci expliquerait la possibilité de troubles de la mémoire, de retards mentaux ou de démodulation du comportement en présence d’une anomalie du septum pellucidum.

Diabète insipide

Dans la vie de tous les jours, les reins jouent un rôle majeur dans la régulation des équilibres biologiques de notre organisme.
Un de ces principaux équilibres concerne la régulation de l’élimination rénale de l’eau.
En situation normale, le volume d’urine que nous éliminons chaque jour est directement lié à la quantité de boisson que nous absorbons. Cette capacité que nous avons de maintenir un équilibre précis entre les « entrées » et les « sorties » d’eau est très importante au quotidien pour éviter des situations de déshydratation.
Elle est liée directement à ce que l’on appelle « le pouvoir de concentration des urines »qui représente une des fonctions principales de nos reins.
Dans le cerveau, l’hypophyse sécrète une hormone anti-diurétique ou ADH (cette hormone est également appelée vasopressine ou AVP).
Elle agit au niveau du tube collecteur du rein et son action va entraîner une réabsorption d’eau et donc une diminution du volume d’urine.
Dans le cas d’une insuffisance de l’hypophyse, il peutdonc y avoir du diabète insipide, c’est à dire que le volume d’urine produite est trop important : « le corps ne retient pas les eaux ».
Peu diagnostiqué, le diabète insipide est une anomalie endocrinienne rare qui peut conduire à un trouble métabolique.
Il s’agit d’un désordre dans le contrôle de l’hydratation du corps (défaut de réabsorption de l’eau par les tubules du rein).
Ce trouble provoque une augmentation anormale de la production d’urine(=polyurie) et une sensation permanente de soif intense responsable d’une consommation exagérée d’eau (=polydipsie).
Le Diabète Insipide (DI) cause des symptômes comme la polyurie nocturne(fréquents réveils nocturnes pour uriner) ou l’énurésie ou « pipi au lit » (émission involontaire d’urine pendant le sommeil).
Le Diabète Insipide ressemble au diabète sucré du fait que les symptômes des deux sont l’augmentation du volume urinaire et la soif. Or, sous tous les autres rapports, y compris les causes et traitements des troubles, ces maladies n’ont aucun rapport entre elles.
Le Diabète Insipide peut provoquer un retard de croissance chez les enfants, une grande fatigue, une déshydratation s’il ne peut pas boire à volonté (avec céphalées,nausées, coma,…) ou à l’inverse une intoxication par l’eau s’il est « mal » traité (=surdosé).
Le D.I. doit donc être soigneusement et régulièrement suivi.

Fermer le menu
Fermer le panneau