Nederlandse versie     

L'actualité de la fondation

11/11/2011 Festival EOP!

Le Festival EOP ! Namur Décembre 2011

Le Festival « Extra & Ordinary People » est né d’une initiative de la Fondation Lou. (bande annonces en bas de page)


La 1ère édition du festival international du film « EOP ! » (Extra & Ordinary People) se déroulera du 2 au 4 décembre 2011 à Namur. Ce festival se déroulera autour de la journée mondiale de la personne handicapée (le 3 décembre) et sera « La Manifestation » belge liée à cet événement, grâce au soutien de toutes les administrations compétentes (Awiph & Phare), de tous les ministères ayant le handicap, l’égalité des chances et l’audiovisuel dans leur compétence et enfin le soutien de Cap 48 et de la RTBF.

A la différence d’autres festivals à caractère plus professionnels et proposant des « reportages » ou des films didactiques, médicaux etc., le festival « EOP ! » a pour ambition de proposer une programmation de films d’auteurs de grande qualité, de fiction et de documentaire, accessibles à tout public. Par le passé, « Rain Man » de Barry Lewinson, « Le huitième jour » de Jaco Van Dormael, « Elle s’appelle Sabine » de Sandrine Bonnaire, « My left foot » de Jim Sheridan, « Le scaphandre et le papillon » de Julian Schnabel et bien d'autres ont démontré si besoin en était qu’il est possible de traiter du handicap dans des films à l’adresse du plus grand nombre tout en faisant « oeuvre utile » . Nombreux sont les films d’une telle qualité, mais qui ne trouvent pas de diffuseurs ou distributeurs en Belgique.

La programmation est articulée en séances thématiques, selon les films et leur sujet. Durant 3 jours et 12 séances, des films exceptionnels venant de 10 pays seront projetés. Le festival « EOP ! » a reçu l’inscription de plus de 60 films pour sa sélection, émanant des quatre coins du monde. Et 80 % des films sélectionnés (documentaires, fictions ou docu-fictions) sont inédits en Belgique !

Parmi les films qui seront projetés, citons : « Anne Vliegt » de Catherine Van Campen (Pays-Bas), « Blind Loves » de Juraj Lehotsky (Slovaquie), « DV8, The Cost of living » de Lloyd Newson (UK), « L'épreuve des mots » de Nicolas Favreau (France), « Marathon » de Chung Yoon-Chul (Corée du Sud), « Monica et David » d'Alexandra Codina (USA), « Nobody's perfect » de Niko von Glasow (Allemagne), « White Sound » de Sarah Tracton (Australie), ainsi que « Le Baiser » de Jaco Van Dormael (une petite perle belge de 1995).


Si l’objectif du festival « Eop ! » est d’y attirer le grand public dans un but de démystifier les handicaps, nous avons veillé à ce que l’événement soit accessible pour toutes les personnes en situation de handicap : Accessibilité des lieux, sous-titrage des films et interprétation en langue des signes des rencontres, Audio-description et programmes en braille ou Daisy® sur demande, Pictogrammes, activation des services de répit afin de permettre à leurs parents de venir au festival. En outre, les services de transport adaptés de Wallonie seront sur le pont afin de permettre aux personnes handicapées de venir au festival. De même, un service de navettes des TEC reliera en permanence la gare de Namur à la Maison de la Culture.


Enfin, des séances « avant-première » délocalisées et gratuites seront organisées le vendredi 2 décembre à 10h et 14h dans différentes villes de Wallonie en partenariat avec l’Awiph (cfr site internet).



Infos public et réservations :


Site web : Festival “EOP!” .


N° vert : 0800/11 300 (en partenariat avec l’Awiph)
Dossier de presse : télécharger le dossier de presse (pdf).



Bandes annonces









Genèse du festival « EOP ! »



De par le monde, de nombreux festivals de films sur la thématique du handicap se sont récemment développés et rencontrent un réel succès de fréquentation tant auprès des personnes concernées que du grand public : « Sprout » (8ème édition, New-York – Etats-Unis), « Integration, You and Me » (8ème édition, Koszalin – Pologne), « Handica » (8ème édition, Lyon, France) , « Mental Power » (5ème édition, Prague, Tchéquie), « Emotion Pictures » (4ème édition, Athènes - Grèce), « En Marche » (2ème édition, Cannes - France), « The other festival» (3ème édition, Melbourne - Australie), « Handifilm » (3ème édition, Rabat - Maroc),...


Réalisateur de films documentaires et de fiction (« Une sirène dans la nuit » avec Roland Magdane, « La Torpille » avec Catherine Jacob), auteur en 2006 d’un film sur son fils porteur d’un syndrome très rare (« Lettre à Lou »), Luc Boland a eu l’occasion de se rendre dans quelques festivals de films dans le monde où il a pu découvrir d’autres réalisations sur la thématique du handica

Peu présents dans le paysage audiovisuel en Belgique des films de qualité traitant de ces sujets sont de formidables outils de sensibilisation, de démystification sur la différence, la déficience et le handicap

Par l’absence de ces images écartées des grands médias, toute forme de déficience est généralement stigmatisée. Pour le grand public, il n’est souvent qu’un mot au sens vague, un cliché, une image volée au coin d’une rue. Pour le professionnel, la personne déficiente est un patient, dans la réalité du seul moment de la consultation, qui se résume alors trop souvent à une étiquette marquée du nom de sa déficience et de ses handicap

Comment faire évoluer la représentation des professionnels et du public en général sur telle ou telle déficience ? Quelles sont les réalités, les capacités, les aspirations, les mode de vie et de perception des personnes concernées, selon leur déficience et leur handicap ? Que vivent les personnes déficientes et leur famille, une fois les portes de la consultation, de l’école ou du centre de vie refermées


Un tel festival, peut y apporter des réponses en ayant pour objectif de faire découvrir une autre réalité de la vie d’une personne déficiente et de sa famille, d’appréhender la déficience avec un regard sur les capacités et non les limitations.



 Nous Contacter Copyright Fondation Lou 2008 | Powered by WebDesigned