Nederlandse versie     

L'actualité de la fondation

04/09/2007 Des projets pleins la tête

Le temps est venu, pour moi, d’ouvrir une nouvelle page de ma vie.
En accord avec Claire, ma compagne et maman de Lou, maintenant que je suis libéré de mes obligations professionnelles pour un temps indéfini, j’ai décidé de mettre toute mon énergie dans la Fondation Lou.


Au delà de la longue liste de choses parfois urgentes à entreprendre pour la Fondation, liste que vous trouverez ci-dessous, il faut encore y rajouter la nécessité de m’occuper plus encore de Lou qui a un grand besoin de stimulations pour « grandir », trouver aussi le temps d’écrire un « essai » qui me tient à cœur, continuer à témoigner de cette belle aventure, et bien d’autres choses encore.

Il m’est impossible de poursuivre ainsi tout seul et bénévolement le développement des projets de la Fondation Lou comme je le fais depuis un an. J’ai donc besoin d’aides dans de nombreux domaines.

Concrètement, l’idée est d’organiser deux soirées de réflexions (afin de laisser une alternative à vos agendas) en présence de tous ceux qui seraient prêts à investir une partie de leur temps dans la Fondation LOU.

S’il vous est impossible d’être présent (distance ou indisponibilité) mais que vous pourriez néanmoins apporter une aide concrète dans un domaine précis, n’hésitez pas à nous contacter.

Voici la liste des choses à entreprendre ou structurer dans le cadre de la Fondation LOU (et qui seront l’objet de ces rencontres) :

Concernant le quotidien de la Fondation :

- Organiser et répartir les taches de la comptabilité, du secrétariat, des relations commerciales (ventes du DVD et suivi de ceux-ci), des relations publiques, ainsi que la distribution des DVD dans les réseaux alternatifs.
- Répondre aux nombreux mails encore laissés en souffrance et aux nombreux courriels qui m’arrivent régulièrement,
- Recontacter nombres de parents d’enfants handicapés avec lesquels je n’ai pu correspondre lorsque j’étais en pleine production.

Concernant l’objet social de la Fondation :
- Organiser (début 2008) une journée de réflexion autour de l’accompagnement et le soutien moral des parents à l’annonce du diagnostic de handicap d’un enfant. Cette rencontre s’adresserait et se ferait avec la participation de parents d’enfants handicapés, de médecins spécialisés dans le diagnostic et de psychologues spécialisés ou intéressés (j’ai commencé les contacts début juillet avec le milieu hospitalier où l’accueil y est très positif).
- Structurer ensuite le « soutien » moral aux parents d’enfants handicapés.
- Réaliser un nouveau film documentaire de sensibilisation (où je m’immergerais –à la manière de « Lettre à Lou » dans la vie quotidienne de quelques familles belges et françaises confrontées dans leur quotidien au handicap d’un enfant). Ces portraits viendraient en contraste avec l’observation d’une situation (communauté, ville ou civilisation) dans laquelle les handicapés sont pris en charge par l’ensemble de la communauté (cela doit exister… mais reste à trouver où).

Concernant le financement de la Fondation Lou :
- Organiser la promotion et la billetterie de l’avant première du spectacle « Est-ce qu'on pourrait pas s'aimer un peu » qui sera jouée au bénéfice de la Fondation (reprise de ce spectacle génial de et avec Eric de Staerck, Sandrine Hooge et Serge Bodart –le mardi 18 décembre 2007 à 19h00 au théâtre des Martyrs à Bruxelles (bloquez d’ores et déjà cette date). (Merci pour ce beau geste au Théâtre Loyal du Trac, Eric, Sandrine et Sébastien)
- Assurer le suivi des ventes du DVD dans le commerce.
- Mettre en place en Belgique des réseaux de ventes secondaires et alternatifs avec l’aide de bénévoles.
- Trouver un distributeur ou un réseau de distribution pour le DVD en France.
- Trouver un coproducteur anglo-saxon pour réaliser une version anglaise et distribuer le film dans les pays anglophones.
- Trouver d’autres financements pour la Fondation Lou.

Concernant le développement de Lou :
- Trouver un professeur de piano, une perle rare, prête à d’abord rentrer dans son univers ludique pour ensuite, doucement, lui faire découvrir les techniques.
- Trouver des « professeurs » bénévoles, artistes de haut vol de la vulgarisation, qui seraient prêts à passer une ou deux heures, à intervalles réguliers, afin d’expliquer à Lou « les bases » de notre vie d’humain : l’histoire de l’humanité, la physique et la chimie de notre monde (au sens large) …le tout adapté et compte tenu de sa cécité.

Et au delà de tout cela, continuer le travail de communication que j’ai entrepris par rapport au handicap de Lou, au handicap en général et à la différence.

Vous avez des compétences dans un de ces domaines ou vous vous sentez capable d’apporter une aide concrète ? Vous avez un peu de disponibilité à consacrer à la Fondation LOU ?

Merci de nous contacter par mail ou par téléphone au +32/(0)476/66 76 13 (nouveau numéro de la Fondation Lou).

Date de la rencontre :

le vendredi 21/9/2007 à 20h00 et le mercredi 26/9/2007 à 20h00.

Programme :


-20h00 : Présentation de la situation de la Fondation Lou, de ses objectifs et des choses concrètes à structurer et organiser.

-20h15 : Questions.

-20h30 : Constitution de sous groupes de réflexions (durant une heure) :
l’administration et le quotidien de la Fondation,
l’organisation du colloque sur le « soutien moral »,
l’organisation des événements (la pièce de Théâtre) et le financement de la Fondation.
L’aide concrète à Lou.

-21h30 : Rapport des sous groupes de travail.

-22h30 : Conclusion.

Le lieu de ces deux soirées de rencontre/information vous sera communiqué ultérieurement (ce sera dans la région bruxelloise et fonction du nombre de personnes inscrites).

 Nous Contacter Copyright Fondation Lou 2008 | Powered by WebDesigned